Vers le 0 phyto

Omniprésents dans notre environnement, les pesticides se retrouvent dans l’air, les sols, les eaux de surface et souterraines, menacent la biodiversité et posent un vrai problème de santé publique.
Publiée en août 2015, la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte interdit l’usage de ces produits dans les espaces publics depuis le 1er janvier 2017 et chez les particuliers depuis le 1er janvier 2019.

Le Syndicat accompagne les jardiniers et les collectivités dans leur changement de pratiques, en organisant des ateliers, des conférences, des rencontres…


La nature, l’allié des jardiniers

Hôtel à insectes
Des méthodes alternatives faciles à mettre en œuvre où la nature devient l’allié indispensable pour disposer d’un potager de qualité :

  • adapter les plantes aux exigences du sol : sur un sol sec, choisir des plantes peu exigeantes en eau (oignon, ail…) ;
  • associer des plantes pour protéger les légumes : l’odeur des capucines attire les pucerons, les œillets d’Inde protègent contre les ravageurs…
  • installer des refuges pour les auxiliaires : 
    - les prédateurs : chauve-souris, hérissons, mésanges bleues…
    - les pollinisateurs : abeilles, papillons…
    - les décomposeurs : vers de terre, cloportes, collemboles…
  • utiliser le paillage ou des plantes couvre-sol pour éviter la pousse des herbes indésirables et conserver l’humidité ;
    Guide du jardinage sans pesticide
  • mettre en place des rotations culturales pour ne pas appauvrir le sol, augmenter les maladies et les ravageurs ;
  • fabriquer des engrais naturels…

Des documents à télécharger ou visionner :

  • Guide du jardinage sans pesticide : clic ici
  • Des jardiniers de St Etienne de Serre, Albon et St Sauveur partagent leurs expériences : visionner le film

Les collectivités s'engagent dans le 0 phyto

10 communes se sont engagées à ne plus utilisées de pesticides dans l'entretien de leurs espaces publics en signant la Charte régionale "Objectifs 0 pesticide dans nos villes et villages".

Une solution pour les collectivités : la gestion différenciée

La gestion différenciée consiste à mettre en place un entretien spécifique et adapté selon la localisation (proximité d’un cours d’eau) et l’usage des espaces publics. Ce mode de gestion garantie un entretien efficace des espaces publics tout en se souciant de l’écologie et de la santé car les pesticides y sont bannis progressivement alors que la végétation spontanée y est admise…

Des méthodes alternatives pour entretenir les espaces verts :

  • le désherbage thermique ou mécanique, l’éco-pastoralisme ;
  • recouvrir les sols : paillage, plantes couvre-sol…
  • planter des espèces adaptées, diversifier les essences…

Une notion très relative, celle de la propreté...

notion de propreté

À voir aussi...
La qualité de l'eau
Comprendre les différentes qualité de l'eau...
Lire la suite
Les derniers résultats
Voir les différentes analyses d'eau effectuées sur le territoire...
Lire la suite