Restaurer la continuité

La continuité écologique permet d’assurer tous les échanges et circulations qui permettent le bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques, que ce soient pour les espèces ou les sédiments.

Dès lors qu’il existe un obstacle sur une rivière, ce dernier induit des perturbations plus ou moins importantes selon la hauteur et l’emplacement de l’ouvrage :

  • des écoulements et un régime hydrologique fortement modifiés : la ligne d’eau et la pente naturelle du cours d’eau sont modifiées induisant une stagnation de l'eau qui engendre une hausse de la température, une baisse de la quantité d’oxygène dissout, une eutrophisation, une évaporation plus importante en période estivale, une dégradation de la qualité des milieux de vie des espèces aquatiques…
  • des sédiments immobilisés à l’amont de l’ouvrage générant un déficit à l’aval : les érosions de berges sont accentuées, disparition des substrats favorables à la vie et à la reproduction des espèces aquatiques, diminution des capacités d’autoépuration…
  • la mobilité des espèces et l’accès à leurs habitats sont restreints voire condamnés : les espèces, comme l'alose ou l'anguille, voient leur cycle de vie interrompu car souvent les ouvrages sont infranchissables.

Pour remédier à ces dysfonctionnements, il est nécessaire d’aménager l’ouvrage d’une passe à poissons ou de l’effacer. Cette dernière solution, la moins chère et la plus pérenne, permet de rétablir une continuité écologique complète. Elle est privilégiée lorsque l’ouvrage n’a plus d’usage ou quand il est dans un état fortement dégradé. 
 

Que dit la loi

Cours d'eau Listes 1 et 2
La Directive Cadre sur l’Eau demande l’atteint du bon état des cours d’eau, tant chimique qu’écologique. Pour intégrer ce dernier point, un classement des cours d’eau a établi deux listes :

  • la liste 1 : aucune autorisation n’est accordée pour la création de nouveaux ouvrages même équipés de passes à poissons ;
  • la liste 2 : tout ouvrage faisant obstacle à la continuité doit être géré, entretenu et équipé.
     

Quelques exemples de dérasement :

  • le seuil de Guerrier sur l'Eyrieux

Dérasement Guerrier

  • le seuil de Murat sur l'Eyrieux

Dérasement de Murat

  • le seuil de la Crose sur l'Auzène

Dérasement de la Crose

À voir aussi...
La restauration des milieux
Pour atteindre le bon état écologique
Lire la suite
Entretenir la végétation des berges
La ripisylve : ses rôles, son entretien...
Lire la suite

En vidéo