Les Espèces Exotiques Envahissantes

Des Espèces Exotiques Envahissantes (EEE), que ce soient des plantes ou des animaux, sont présentes sur notre territoire et menacent la biodiversité, en prenant la place des espèces endogènes.

Plusieurs EEE végétales colonisent parfois exclusivement des linéaires entiers de rivières comme la renouée du Japon, le robinier faux acacia ou l’ailante.

Leur système racinaire n’est pas adapté au maintien des berges, comme celui des essences autochtones, et elles peuvent donc aggraver leur érosion ou leur instabilité.

 

Lutter contre certaines EEE

Il existe plusieurs moyens de lutte. Le premier est la prévention et concerne tout le monde : veiller à ne pas introduire ou répandre ces espèces (certaines sont d’ailleurs réglementées par la loi).

Des opérations spécifiques sont aussi entreprises par des associations ou des collectivités dont le Syndicat Eyrieux Clair comme par exemple :

Renouée du Japon :

- Dégrappage manuel (déterrage des rhizomes) : réservé aux petits massifs disséminés ou sur le front de colonisation, il faut souvent plusieurs passages pour être efficace.

Dégrappage manuel

- Bâchage (opération pilote) : les matériaux de la berge sont broyés ou criblés puis celle-ci est re-talutée et recouverte d’une bâche synthétique pour amener un compostage des racines qui restent dans le substrat. Au bout de 3 ans, la bâche est retirée et on replante des végétaux pour recouvrir la berge.

Pose de la bâche

  - Criblage (opération pilote) : adapté aux atterrissements sableux, il consiste à tamiser finement le substrat pour extraire le maximum de racines avant de ré-étaler les matériaux. Un suivi régulier est indispensable pour retirer ce qui repousse sur les quelques petites racines en surface.

Criblage du sable de la plage

Robinier Faux-acacia :

  • Cerclage : retrait d’une bande d’écorce en bas du tronc pour épuiser l’arbre tout en l’empêchant de stocker des réserves dans ses racines. Il faut s’assurer de l’absence de rejets et abattre les arbres une fois secs. Cette opération sera aussi tentée sur l’Ailante.

Cerclage du robinier

  • Chantier d’entretien de la végétation : un effort particulier d’abattage peut être dirigé sur les espèces indésirables. C’est le cas du robinier mais aussi de l’ailante ou du Buddleia (arbre a papillons).

Abattage sélectif

Autres espèces :

Des opérations pilotes seront tentées sur plusieurs EEE végétales comme la canne de Provence ou le raisin d’Amérique. L’inventaire et le suivi de l’aire de répartition est aussi très important pour affiner les connaissances sur le niveau d’invasion de ces espèces et adapter les moyens de lutte.

Des espèces animales font aussi partie des EEE, comme par exemple :

  • Plusieurs écrevisses d'origine américaine se répandent dans les cours d’eau, évincent l’écrevisse autochtone à pattes blanches et lui transmettent même une maladie mortelle, la peste des écrevisses ou aphanomycose, à laquelle elles sont elles-même insensibles.
  • Plusieurs poissons, comme la perche soleil, le poisson chat ou le pseudorasbora exercent une prédation sur les autres poissons, modifient la chaîne alimentaire et réduisent la biodiversité des milieux aquatiques.

Actuellement, les méthodes de lutte contre ces animaux sont très limitées, ce qui rend d’autant plus impératif de ne pas les disséminer.

Listes des EEE présentes sur notre territoire

Faune et flore envahissantes présentes sur le territoire Eyrieux Turzon, Embroye et Mialan :

Liste des EEE Faune
Liste des EEE Flore

 


 

À voir aussi...
La restauration des milieux
Pour atteindre le bon état écologique
Lire la suite
Entretenir la végétation des berges
La ripisylve : ses rôles, son entretien...
Lire la suite
Restaurer la continuité
Assurer tous les échanges pour assurer le bon fonctionnement de l'hydrosystème...
Lire la suite