Retour à l'accueil du Syndicat Mixte de l'Eyrieux Clair

Les missions / Les actions rivières / Le transport solide

RECHERCHE

Le transport solide

La rivière, pour dissiper son énergie, transporte et dépose des matériaux tels que sables, graviers, pierres, etc. provenant des parties amont du bassin et de ses berges.

Ce déplacement se fait suivant la taille des matériaux, par charriage (roulement sur le fond du lit) ou en suspension (transport entre deux eaux). Ces phénomènes sont dépendants de la force des crues, de la pente et de la largeur du lit du cours d'eau.

erosion_300

Une rivière bouge...

Le lit d’une rivière est remanié continuellement car un cours d’eau transporte vers l’aval, les matériaux qu’il rencontre le long de son parcours.

Ainsi, des atterrissements se forment après une crue et sont remobilisés la crue suivante pour être déposés plus à l’aval, les méandres se déplacent : la rivière bouge.

atterrissement_stfortunat_300

L'homme et la rivière

Ces phénomènes naturels sont souvent modifiés par certaines actions de l’homme sur les cours d’eau :

  • la construction d’un barrage s’accompagne de la création d’un plan d’eau en amont, et si les granulats provenant de l’amont ne sont pas évacués régulièrement, d’une accumulation de sédiments dans celui-ci (rehaussement du lit) et de leur lessivage à l’aval (enfoncement du lit)
  • les seuils de micro-centrales court-circuitent des volumes d’eau sur certains tronçons une partie de l’année. Le transport solide ne s’effectue pas normalement puisque la quantité d’eau du chenal de la rivière étant moins importante, le seuil de mise en mouvement des matériaux n’est pas atteint
  • l'endiguement limite la divagation du lit créant ainsi une accélération du courant qui provoque un important charriage des matériaux se traduisant par une incision du lit
  • les extractions massives de matériaux conduisent à un abaissement du lit dû à une accélération des vitesses et une accentuation des érosions de berges

 

ETUDE DU TRANSPORT SOLIDE DU BASSIN DE L'EYRIEUX