Retour à l'accueil du Syndicat Mixte de l'Eyrieux Clair

RECHERCHE

Etude du Transport solide du bassin de l'Eyrieux

Les objectifs

Le réseau hydrographique de l’Eyrieux a pour particularité de présenter de nombreux aménagements hydroélectriques : 28 microcentrales hydroélectriques sont implantées sur le bassin, dont 14 sur le cours principal Eyrieux. En plusieurs points sur la basse vallée, les ouvrages affouillés trahissent une instabilité morphodynamique.

L’étude préalable sur la dynamique du transport solide de l’Eyrieux s’avère indispensable pour une gestion cohérente et à long terme de la rivière, et de son bassin versant dans son ensemble.

Les objectifs sont nombreux :

  • comprendre le fonctionnement précis de l’Eyrieux et de ses affluents en terme de transports solides
  • faire le point sur l’évolution du lit de l’Eyrieux et le comparer au profil d’équilibre
  • évaluer l’impact des barrages en termes d’hydraulique, de géomorphologie et d’écologie sur l’Eyrieux
  • définir son profil en long et délimiter son espace de mobilité nécessaire à un fonctionnement naturel, en tenant compte de l’ensemble des enjeux hydrauliques, géomorphologiques, écologiques et socio-économiques
  • définir des scénarios d’aménagement et de gestion permettant de tendre vers le profil d’objectif et remédier aux impacts diagnostiqués

Cette réflexion définira le plan de restauration et de gestion physique de l’Eyrieux et de ses affluents.

Il devra répondre aux objectifs d’atteinte du Bon Etat des masses d’eau, demandé par la Directive Cadre Européenne sur l’Eau, ainsi qu’aux préconisations du SDAGE relatives à la dégradation morphologique, à la problématique de transport sédimentaire et à l’altération de la continuité biologique.

Les résultats

L'espace de mobilité

L'étude a permis de délimiter un espace de mobilité fonctionnel pour l'Eyrieux, de Dunière à Beauchastel, en tenant compte de la nature à divaguer de la rivière et de l'implantation humaine :

Le transport solide sur le bassin versant de l'Eyrieux

Le bassin versant de l'Eyrieux est majoritairement granitique et vieillissant ; il produit donc peu de charge solide (cailloux, sable, etc.). Un déficit est donc observé puisque la capacité de transport de l'Eyrieux est supérieure aux apports des versants. Ce déficit est renforcé par la présence de grands barrages, comme celui des Collanges, situés dans la zone de transfert.

Les conséquences sont multiples :

  • diminution de la capacité de stockage de la retenue des Collanges
  • augmentation du risque d'inondation dans le secteur de la Palisse (Le Cheylard)
  • modification lente de la morphologie du lit situé à l'aval des barrages
  • appauvrissement des habitats.

Différents scénarios de gestion des matériaux, accumulés dans la retenue, ont été proposés et feront l'objet d'études complémentaires pendant le 2nd contrat de rivière. Des actions relatives à la gestion de la divagation de l'Eyrieux, dans sa zone alluvionnaire, seront également proposées afin de protéger les zones où l'érosion menace des infrastructures.

 

Téléchargez "LE RAPPORT DE SYNTHESE"

Retour vers "Le transport solide"