Retour à l'accueil du Syndicat Mixte de l'Eyrieux Clair

Tout sur la rivière / La dynamique fluviale...

RECHERCHE

La dynamique fluviale

Définition

La dynamique fluviale est déterminée par le fonctionnement morphologique d’un cours d’eau, c’est à dire que le lit d’une rivière évolue sous l’effet :

  • du transport liquide : déplacement de l’eau dans le sens amont-aval et dans le sens transversal
  • du transport solide : déplacement et dépôt des matériaux

Ce qui permet à la rivière de dissiper son énergie en :

  • érodant ses berges ou son lit
  • remobilisant les sédiments des bancs de sables, galets
  • transportant des alluvions grossières
  • modifiant son tracé en plan, donc sa sinuosité et sa pente

L'espace de liberté

L’espace de liberté d’un cours d’eau correspond à la zone de divagation naturelle nécessaire à la rivière (lit mineur) pour exercer sa dynamique fluviale (érosion, sédimentation).

espace_liberte

La zonation d'un cours d'eau

Un cours d’eau peut-être découpé en 3 secteurs morphologiques distincts :

zonation_bv_eyrieux

  • la zone d’érosion est la zone de production par arrachage des matériaux à la montagne. Sur l'Eyrieux, elle se situe entre Devesset et Le Cheylard.
Caractéristiques de la zone :
- cours d’eau peu large et torrentiel
- forte pente
- débit faible, vitesse forte
- substrat de gros diamètre
  • la zone de transfert permet le transport des matériaux de la zone d'érosion vers la zone de dépôt. Sur l'Eyrieux, il se produit entre Le Cheylard et Les Ollières sur Eyrieux.
Caractéristiques de la zone :
- cours d’eau moyennement large
- pente moyenne
- débit et vitesse moyens
  • la zone de dépôt constitue la zone de stockage et d'accumulation des sédiments. Elle correspond à la plaine alluviale. Sur l'Eyrieux, elle se retrouve  entre Les Ollières sur Eyrieux et La Voulte sur Rhône.

Caractéristiques de la zone :
- cours d’eau large
- faible pente
- débit important, vitesse faible

La formation d'un méandre

Dans la plaine alluviale, le cours d’eau dissipe son énergie en adoptant un cours sinueux par la formation de méandres.

Le mécanisme de formation et d’évolution des méandres, qui associe des phénomènes d’érosion et de sédimentation, peut se résumer ainsi :

  • une érosion dans les zones concaves
  • un dépôt dans les zones convexes

La combinaison de ces deux phénomènes conduit à la migration des méandres vers l’aval : la rivière se "déplace" et change donc de profil…

formation_meandre_250

Le transport solide...

Les matériaux se distinguent en fonction de leur taille :

  • limons : < 0.05 mm
  • sables : 0.05 mm – 2 mm
  • graviers : 0.2 cm – 1.6 cm
  • cailloux : 1.6 cm – 6 cm
  • pierres : 6 cm – 25 cm
  • blocs : 25 cm – 1 m
  • rochers : > 1 m

En crue, l’eau transporte les matériaux pour dissiper son énergie mais :

  • si les apports de matériaux sont inférieurs aux sorties → la rivière puise dans son stock, le lit s’enfonce et les érosions de berges sont accentuées
  • si les apports de matériaux sont supérieurs aux sorties → le stock de graviers augmente

balances

Retour "Haut de page"